FORGOT YOUR DETAILS?

Effet thérapeutique, prophylactique particulier des bains à la térébenthine selon Dr. Salmanoff

 

D’après les observations de Dr. Salmanoff, les émulsions blanches et jaunes à la térébenthine ont des effets différents sur l’organisme.

 

Effets des bains blancs à la térébenthine

L’émulsion blanche provoque des contractions rythmiques et l’élargissement des vaisseaux capillaires. Les capillaires sont par ce biais entraînés. Cette émulsion stimule les capillaires de la peau et de tous les organes, affecte l’ensemble de l’organisme et améliore le bien-être général. La pression artérielle augmente modérément et s’adapte aux conditions externes et internes changeant de l’organisme. Les muscles, les ligaments et les tendons deviennent plus élastiques. L’émulsion blanche ouvre les capillaires, effectue la „gymnastique vasculaire“, améliore le flux sanguin, favorise la purification, fournit une meilleure distribution de l’oxygène et des nutriments aux organes et aux tissus, augmente le soin du tissu et le développement de la circulation sanguine collatérale [1].

Ainsi, les capillaires des organes entreprennent un travail intense. Par l’action de l’émulsion blanche, les capillaires ayant perdus leurs élasticités recommencent à fonctionner. Ils s’ouvrent, se contractent, et permettent que le sang soit activement transporté dans chaque cellule. La libido masculine est augmentée.

Comme l’émulsion blanche augmente la pulsation des capillaires et le flux sanguin, cela favorise l’intensité de la circulation dans la périphérie et améliore l’histologie tissulaire de l’organisme entier. L’émulsion blanche est couramment utilisée dans l’hypotension (pression artérielle basse), l’artérite (inflammation des artères), la polyarthrite déformée, l’atrophie musculaire, la paralysie flasque, l’impuissance et pour une cicatrisation osseuse plus rapide après une fracture.

Étant donné que les bains blancs à la térébenthine augmentent la pression artérielle, il est nécessaire d’effectuer leur déroulement sous constante observation et d’alterner de temps en temps avec des bains jaunes.

 

Effets des bains jaunes à la térébenthine

En raison de l’oxydation interne et de l’élargissement des capillaires, l’émulsion jaune provoque la dissolution des dépôts pathologiques dans les articulations et les tissus environnants, dans les tendons et ligaments, sur les parois artérielles et dans les capillaires eux-mêmes. Dans la recette de l’émulsion jaune se trouve l’acide oléique – un acide gras polyinsaturé. Ce dernier pénètre dans la peau, lie les radicaux libres, ralentit le processus de vieillissement des cellules, normalise le métabolisme et les processus d’oxydoréduction.

L’émulsion jaune abaisse la pression artérielle et dissout les ostéophytes parfois trouvés dans l’arthrite hypertrophiée. Elle dissout également les dépôts de calcium dans les tendons et les ligaments.

Dans les séquelles d’AVC et de myélopathie[2], accompagnées d’une désintégration des gaines de myéline des fibres nerveuses, cette émulsion nettoie les cellules mortes entourant les neurones non endommagés, libère les cellules nerveuses compressées par les impuretés et crée les meilleures conditions physiologiques de régénération et de reconstruction des cellules nerveuses.

Avec l’utilisation de bains jaunes, vous ressentez normalement de légers picotements et fourmillements sur la peau. Ces bains stimulent activement la transpiration et favorisent l’élimination de l’acide urique et du chlorure de sodium (sel de sodium de l’acide chlorhydrique) à travers la peau.

Lorsque vous utilisez l’émulsion jaune, la fréquence cardiaque et respiratoire n’augmente pas autant qu’avec l’émulsion blanche. La fine couche d’huile à la surface de l’eau stocke la chaleur, provoquant une suppression accélérée des agents pathogènes dans la lymphe, le sang, le cytoplasme et les espaces intercellulaires. L’augmentation de la transpiration se produit autant pendant le bain que durant la phase de repos après le bain.

Pendant le bain et dans les deux heures de repos qui suivent, deux à quatre litres sont sués! Cette forte sudation élimine diverses toxines, et peut s’avérer problématique, surtout dans les cas d’obésité et d’hypertension (pression artérielle élevée). Pour cette raison, les bains jaunes abaissent la pression artérielle.

L’émulsion jaune dilate fortement les capillaires et possède un effet semblable aux bains de boue, mais s’en distingue néanmoins: les bains de boue ne provoquent que l’élargissement des capillaires menant aux veines et non aux artères. Ainsi, ces dernières restent très étroites, occasionnant ainsi une fatigue sévère. Après l’utilisation de l’émulsion jaune, cette fatigue ne se ressent pas, car l’élargissement complet des capillaires, menant aussi bien aux artères qu’aux veines, se produit.

Les deux émulsions ont un effet analgésique.

Comme mentionné, l’effet particulier des bains blancs se situe dans l’augmentation de la pression artérielle, tandis que les bains jaunes provoquent une baisse de la pression artérielle.

Par conséquent, les personnes ayant une pression artérielle élevée (plus de 160/90) ou ayant tendance à l’hypertension, ne doivent pas utiliser l’émulsion blanche!

Si la pression sanguine réagit fortement aux bains, il est conseillé d’utiliser des bains mixtes à la térébenthine avec des quantités d’émulsion jaune et blanche ajustées individuellement. Vous devez expérimenter vous-même et trouvez le mélange optimal, ou utiliser alternativement les bains blancs et jaunes.

 

Effets des bains mixtes à la térébenthine (blancs et jaunes)

Les bains mixtes à la térébenthine sont mélangés à partir des émulsions jaunes et blanches. Le dosage des émulsions, la durée du bain ainsi que le nombre de bains au sein d’une cure, dépendent du tableau clinique, du niveau de pression artérielle et d’un certain nombre d’autres facteurs prenant en compte les caractéristiques individuelles de chaque individu.

Les bains mixtes améliorent la circulation sanguine au niveau capillaire, normalisent l’équilibre acido-basique, contribuent à la résorption des cicatrices internes et externes et ne modifient que légèrement la pression artérielle. Grâce à la combinaison des deux émulsions, les bains mixtes à la térébenthine offrent de vastes possibilités d’adaptation à l’état de l’individu.

Les bains mixtes présentent non seulement les avantages des émulsions blanches et jaunes, mais possèdent également un effet supplémentaire: L’ouverture des pores et des capillaires provoquent un afflux d’histamine dans le sang. Cela conduit à la dilatation des capillaires obturés dans les artères des organes internes et des extrémités.

Avec le bon rapport de mélange d’émulsions blanches et jaunes, la pression sanguine peut être régulée de manière optimale.

Ces bains sont également très bénéfiques pour une personne en bonne santé.

 

Ils améliorent l’état général de santé, augmentent la capacité de travail et protègent contre les maladies. Autrement dit, ces bains sont un remède universel, aidant à guérir diverses maladies et à renforcer l’organisme sain. En outre, ils normalisent le métabolisme, soutiennent la perte de poids (en cas de surpoids) et améliorent la mobilité des articulations. L’état de santé physique et mental se rétablit, et la récupération de tout l’organisme peut avoir lieu.

 

Le Dr. Salmanoff a étudié avec ses collègues l’effet thermique sur les capillaires de la diathermie[3], des ondes courtes, des rayons UV, les rayons infrarouges, la darsonvalisation[4], l’ionophorèse[5], le courant galvanique et l’impulsion de courant; donc, toutes les méthodes physio-thérapeutiques électriques alors disponibles. Il a été constaté que la plupart de ces moyens électriques ont des effets locaux limités et purement physiques.

Les bains hyperthermiques à la térébenthine provoquent avec leur chaleur un effet physique, chimique et physiologique spécifique à large spectre. Les effets spécifiques sont principalement dus à l’action des terpènes.

Lors des recherches sur les bains à la térébenthine, il a été révélé que son ingrédient principal – l’huile essentielle de térébenthine – a un effet irritant sur les terminaisons nerveuses, sensibles de la peau. Ceci s’explique par la capacité de la substance chimique pinène – le principal constituant de l’huile essentielle de térébenthine – à pénétrer à travers les glandes sébacées, les follicules pileux dans l’épiderme (couche supérieure de la peau) et à leurs terminaisons nerveuses. Cela entraîne un changement de sensibilité de l‘épiderme. L’action irritante de cette substance provoque la dégranulation des leucocytes polynucléaires de la peau ainsi que l’élimination des substances biologiquement actives (héparine, eicosanoïdes, cytokines) et médiatrices (histamine, acétylcholine); stimulant ainsi le système immunoréactif de la peau, et faisant accroître la résistance en général ainsi que la résistance non spécifique de l’organisme.

Les bains à la térébenthine ont longtemps été utilisés en médecine, et peuvent être comptés parmi les méthodes physio-thérapeutiques traditionnelles. Leurs ingrédients principaux, qui différencient cette procédure à d’autres méthodes, sont connus de tous ceux qui en ont déjà pris au moins une fois. Après seulement 1-2 minutes, vous sentirez une sensation de picotement, de fourmillements rappelant le courant galvanique.

Au terme du bain, la peau devient légèrement rose, voire rouge. Cette réaction est normale et peut durer jusqu’à une demi-heure après le bain. La sensation de picotement et les apparences qui se manifestent au début du processus, donnent à l’organisme un signal qui déclenche toute une cascade de contre-réactions.

Les bains à la térébenthine influencent positivement la tonicité vasculaire: les bains blancs augmentent le tonus, les bains jaunes l’abaissent. Ils augmentent le flux sanguin dans les vaisseaux du tissu périphérique, réduisent le tonus des pré-capillaires beaucoup plus que tous les autres bains (tels que les bains d’acide sulfurique et carbonique) et augmentent la quantité de capillaires fonctionnels. Les interstices des capillaires se modifient, et la perméabilité des cellules endothéliales aux métabolites et impuretés est améliorée.

Les vapeurs ascendantes des huiles essentielles du bain atteignent les récepteurs du système respiratoire et provoquent également une séquence complexe de réactions dans le système nerveux central. Si la température du corps augmente (surtout de l’intérieur), comme on l’observe lors de l’utilisation des bains à la térébenthine, la mobilité et l’activité fonctionnelle des leucocytes (globules blancs) s’accroît à leurs tours. Se développe alors une réponse immunitaire, inflammatoire, systématique de l’organisme.

L’augmentation de l’activité de ces „cellules paramédicales“ dans les capillaires, ainsi que l’accroissement du nombre d’anticorps activent la fonction hépatique et amplifient l’activité de fermentation. Ainsi, les bains Salmanoff développent l’immunité et la défense spécifique de l’organisme humain, accélérant la progression de toutes les réactions physiques et chimiques qui constituent la base des réactions immunitaires.

Les bains à la térébenthine augmentent la pulsation des capillaires dans la peau, entraînant une augmentation de la tension artérielle, et améliorant la circulation sanguine des membres (supérieurs et inférieurs), muscles, tendons, ligaments, articulations et des organes. Le métabolisme ainsi augmenté engendre un excellent effet curatif sur les troubles atrophiques et hypotrophiques dans divers tissus et organes, ainsi que dans des cas d’hypotension (pression artérielle basse) et de maladies vasculaires telles que l’artériopathie oblitérante des jambes.

Basé sur des données cliniques et expérimentales, les chercheurs ont constaté que les bains Salmanoff activent le système nerveux parasympathique. Les systèmes nerveux sympathiques et parasympathiques sont deux parties relativement indépendantes du système nerveux autonome. Ensemble, elles assurent une régulation interne des fonctions des organes, des glandes de sécrétion interne et externe, des vaisseaux sanguins et lymphatiques, ainsi que du métabolisme.

À notre époque, il existe un besoin croissant d’augmenter la fonction du système nerveux parasympathique. La plupart des personnes vivant dans les villes subissent la forte influence de l’adrénaline et de la noradrénaline. Ces neurohormones du système nerveux sympathique provoquent le développement de l’artériosclérose coronaire, de l’infarctus du myocarde et d’autres troubles pathologiques entraînant la mort prématurée de millions de citadins.

Les bains Salmanoff aident à augmenter le tonus du système nerveux parasympathique, ainsi qu’à prolonger la vie des personnes souffrant de maladie coronarienne et d’hypertension.

Les bains à la térébenthine provoquent non seulement l’amélioration de la circulation capillaire et l’accélération du flux sanguin, mais possèdent également un effet analgésique et antibactérien. Ils activent le système respiratoire en formant une quantité supplémentaire de dioxyde de carbone. La caractéristique commune dans le mécanisme des bains à la térébenthine est qu’ils agissent sur les terminaisons nerveuses de la peau et qu’ils déclenchent des réponses physiologiques, des réflexes, formant la base du mécanisme d’autorégulation naturelle, de résistance et d’auto-guérison de l’organisme.

D’autres recherches menées par des scientifiques et des physiothérapeutes russes à la fin du XXe siècle ont confirmé l’effet thérapeutique élevé des bains de térébenthine.

 

Si vous souhaitez commander en français, veuillez écrire à cette adresse e-mail: info@kimlux.com.

Si vous avez des questions, ou si vous avez besoin de conseils en français, vous pouvez également contacter notre partenaire français en appelant le numéro suivant: +33 (0)6 08 82 10 15, monsieur Kim Lux.

—————————————————————————————————————-

Ce texte est un extrait du livre de W.W. Ezhov: „Thérapie capillaire: les bains à la térébenthine selon le Dr. Salmanoff“. „Le laboratoire du Dr. Pirogow“ – La recette de la santé et de la longévité. Instructions d’utilisation pour les médecins et les patients. Traduit du russe en allemand par Oksana Gavrilova. Traduit de l’allemand en français par Kim Lux. Tous droits réservés.  

—————————————————————————————————————–

[1] Une circulation collatérale est un cycle de dérivation qui se produit physiologiquement, ou dans le cas d’une perturbation aiguë ou chronique du flux sanguin par l’utilisation de vaisseaux secondaires (collatéraux).

[2] Myélopathie – La myélopathie cervicale est une lésion de la moelle épinière du rachis cervical et de la moelle cervicale.

[3] Diathermie – (en grec pour la pénétration de chaleur, english diathermy) connu aussi sous thermothérapie à haute fréquence, est une méthode électro-thérapeutique dans laquelle la chaleur est générée dans le tissu corporel au moyen de courant électrique à haute fréquence. Avec la diathermie, la chaleur peut également être générée en profondeur, contrairement à l’utilisation des ondes infrarouges, qui chauffent principalement la surface de la peau.

Dans la diathermie, soit les électrodes connectées à la source haute fréquence sont placées sur la peau, ou la zone de la peau est irradiée via une antenne connectée au générateur. Dans ce cas, une proportion atteint également la profondeur et peut induire des courants de Foucault dans le tissu, ce qui produit de la chaleur. Le choix fréquence et la partie imaginaire de la permittivité relative du tissu déterminent dans quelle profondeur se développe la chaleur (Chauffage diélectrique).

[4] La darsonvalisation améliore l’apport sanguin superficiel dans les tissus, produit un effet spasmolytique et analgésique.

[5] L’ionophorèse est un procédé médical consistant à faire absorber des médicaments à travers la peau en moyen d’un faible courant électrique continu.

 

TOP